Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Blog Accessibilité

vendredi 14 septembre 2007

Henry Ford, le web et l'accessibilité

A l'occasion d'une intervention au salon Inop 2007, j'ai présenté la conférence Henry Ford, le web et l'accessibilité.

Cela faisait un bon moment que je cherchais un schéma assez global de l'accessibilité, et il me semble avoir trouvé un bon candidat.

L'idée de départ est de faire un parallèle avec l'industrie automobile du début du XX° siècle. Henry Ford avec son Modèle T a mis en place le Taylorisme et les premières chaînes de production.

Aujourd'hui le web est sorti du monde de l'artisanat pour entrer dans une ère d'industrialisation.

L'objet de la conférence est de présenter une modélisation simple d'une chaine de production d'un site web, puis de l'étudier sous l'angle de l'accessibilité.

Chaîne de production web

La chaîne de production web est composée de deux "lignes":

  • la première pour la création des gabarits de pages, issus de la charte graphique
  • la deuxième pour les contenus à inclure dans les gabarits

C'est l'outil de gestion de contenu (CMS) qui se charge d'inclure l'un dans l'autre.

Chaîne de production web

Accessibilité dans la chaîne de production web

L'accessibilité intervient à chaque étape de la chaîne de production, et concerne chacun de ses acteurs.

Chaîne de production web avec accessibilité

On arrive ainsi à la conclusion: l'accessibilité est un processus continu

Diaporama

Le diaporama "Henry Ford, le web et l'accessibilité" est téléchargeable au format OpenDocument (500ko), lisible avec OpenOffice

(et aussi le diaporama "Henry Ford, le web et l'accessibilité" en PDF, 675ko, lisible avec Acrobat Reader)

Ce document est placé sous licence libre, plus précisément la licence Creative Commons BY-SA.

Vous pouvez donc:

  • réutiliser ce document, y compris dans un contexte commercial
  • modifier ce document

à condition de :

  • mentionner que j'en suis l'auteur initial (Matthieu Faure, Open-S)
  • le laisser sous la même licence Creative Commons BY-SA

jeudi 16 février 2006

Accessibilité, mythes et interdits: la vérité vraie !

Cette semaine, deux discussions m'amènent à préciser quelques idées simples et parfois mal comprises ou déformées.

On peut lire parfois dans certains forums ou sur certains sites qu'il existe des interdits (en matière de webdesign) à cause de l'accessibilité. Disons-le clairement, il s'agit la plupart du temps de raccourcis tracés au gros trait. Voici quelques exemples.

Mythe n°1: Les popups

Les popus ne sont pas interdites... du moment qu'elles sont annoncées. L'annonce d'une ouverture de nouvelle fenêtre se fait typiquement dans l'intitulé du lien ou dans le TITLE du lien en précisant mon lien qui va là (nouvelle fenêtre). Il y a un seul endroit où l'ouverture de popup est interdite, c'est la page d'accueil d'un site. La raison en est simple, on ne peut pas les annoncer à l'avance.

Pour réviser son ouverture de popups, je vous conseil le critère 13.3 et le critère 13.4.

Mythe n°2: les tableaux

Allez, pour marquer les esprits, répétons tous ensembles: les tableaux ne sont pas interdits !

Dans un excès d'enthousiasme face au développement web respectueux des standards, certains veulent exterminer les tableaux du web ! Modérons un tantinet ces paroles pour revenir à des informations plus factuelles. Les tableaux, de donnée ou de mise en page, peuvent être utilisables et accessibles, du moment qu'on respecte quelques principes. Voir à ce sujet les critères 5.x du guide AccessiWeb. On peut même imbriquer des tableaux de mise en page, du moment qu'on sait ce qu'on fait, notamment en matière de linéarisation (critère 5.6).

Mythe n°3: javascript

Non javascript n'est pas interdit.

Comme toute technique, l'outil javascript n'est ni bon ni mauvais, il est neutre. C'est son utilisation qui est bonne ou mauvaise. Dans un contexte de mise en accessibilité, il est possible d'utiliser Javascript, du moment qu'il n'est pas obligatoire. Dit autrement, il est tout à fait possible d'utiliser Javascript pour améliorer le confort de l'internaute (par exemple sur la sélection de champs dans une longue liste d'un formulaire), tant qu'on peux accèder aux informations sans javascript.

Pour réviser son javascript accessible, ouvrons notre Guide AccessiWeb au chapitre 7.x, les scripts.

Voici donc trois points traités; il est probable qu'il y en ait d'autres à l'avenir :)

mardi 27 septembre 2005

Avantages concrets de l'accessibilité

Cela faisait un moment que ce billet me trottait dans la tête. Une demande d'un partenaire et la publication de Accessibility Business Case ont été les éléments déclencheurs ; ce billet en est donc librement inspiré.

J'ai souhaité donner mon point de vue sur les bénéfices de l'accessibilité que je considère comme réellement pertinents ou concrets (la plupart du temps, les deux). Pour cela, j'ai confronté la théorie du W3C avec la réalité de mon expérience sur le terrain. Allons-y.

Bénéfices techniques

Les bénéfices techniques liés à la mise en oeuvre de l'accessibilité sont nombreux.

  • La séparation du fond (le contenu) et de la forme (le graphisme) offre une baisse substantielle des coûts de bande passante. Les gains se situent généralement entre 15% et 30% et peuvent aller jusqu'à 55%.
  • Le fond étant séparé de la forme, la maintenance du contenu n'est plus parasitée par des considérations graphiques. On assiste aussi à une séparation des métiers (graphiste / intégrateur / rédacteur) qui amène à des gains de productivité. Par ailleurs, le debuggage est plus rapide. Le chef de projet observe ainsi une baisse des coûts de maintenance.
  • La mise en oeuvre de l'accessibilité permet de prendre en compte simplement les différentes configurations techniques:
    • différences de taille d'écran: du smallscreen au 21pouces
    • différences de média: écran, papier, projecteur, téléphone 3G, PDA
    • différences de navigateurs: plus besoin de maintenir deux versions d'un même site, une seule suffit
    • différences de bande passante: du RTC à la liaison spécialisée en passant par l'ADSL

On constate donc une baisse des coûts de développement.

Bénéfices commerciaux

Plusieurs facteurs liés à l'accessibilité vont amener une augmentation du trafic et des parts de marché potentielles.

Elargissement de l'audience

Plusieurs catégories de public peuvent désormais accéder au site:

  • personnes en situation de handicap
  • personnes âgées (papy boom: population à fort pouvoir d'achat)
  • nouveaux utilisateurs et utilisateurs peu fréquents du web
  • personnes dont le français n'est pas la langue maternelle

Avant la mise en oeuvre de l'accessibilité, ces personnes n'avaient simplement pas accès au service, ou dans des conditions telles qu'elles abandonnaient la consultation. On observe donc ainsi un élargissement de l'audience.

Amélioration de l'efficacité

La consultation du site est améliorée par la mise en oeuvre de l'accessibilité, les internautes gagnent ainsi en efficacité.

  • Un site accessible est bien mieux référencé dans les moteurs de recherche. Il sera plus facilement trouvable, et ce sur un plus grand nombre de critères pertinents. On observe ainsi une diminution des coûts de référencement. De plus, cela n'expose pas le site aux conséquences des pratiques réprouvées par les moteurs de recherches (pages satellites, fermes de liens...).
  • La présence (et le bon fonctionnement) d'un moteur de recherche interne au site est capitale pour l'internaute. L'information étant mieux structurée sur un site accessible, on constate une amélioration de l'efficacité du moteur de recherche interne. Ce dernier devient plus efficace (trouver l'information) et plus pertinent (trouver la bonne information).
  • L'architecture de l'information induite par l'accessibilité (barre de navigation, organisation des contenus, localisation de l'internaute à l'intérieur du site) offre à l'utilisateur une consultation plus efficace. D'une part un plus grand nombre d'utilisateurs pourra terminer la tâche à accomplir. D'autre part les internautes effectueront cette tâche plus vite (voir aussi Low-literacy users). On assiste alors à une augmentation de la satisfaction utilisateur. De plus, quand les utilisateurs naviguent plus facilement sur un site, ils y reviennent plus facilement, l'utilisent plus que prévu, et en parlent à leur entourage (marketing viral) ; on assiste alors à une augmentation du trafic induite par cette efficacité.
  • Les pages des sites accessibles ont un poids moindre. L'internaute constatera une diminution du temps de chargement, accentuant encore l'impression d'efficacité.
  • La mise en oeuvre de l'accessibilité ne sert pas qu'aux personnes handicapées mais à tout un chacun. Un site permettant d'agrandir la taille des caractères ne fera pas perdre de temps à l'internaute hypermétrope. Un site ne nécessitant pas l'utilisation de la souris pourra être utilisé plus vite grâce aux raccourcis-claviers. L'augmentation de l'efficacité est donc générale.
  • L'internaute gagnant en efficacité, on constate aussi une diminution des demandes de support. Le support technique étant souvent un poste budgétaire important (nombre d'employés à former, gestion du personnel, difficultés de dialogue avec l'utilisateur final), les gains sont d'autant plus intéressants.

Bénéfices juridiques

La mise en oeuvre de l'accessibilité permet à un certain nombre d'établissements de se prémunir des conséquences du contexte légal.

Bénéfices pour les institutionnels

La loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (références de la loi 2005 sur le handicap) précise les obligations légales en matière d'accessibilité numérique.

Les institutionnels font face à une obligation d'accessibilité qui concerne les services de l'Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent. Sont donc inclus dans cette liste l'administration centrale, les collectivités et les établissements qui en dépendent comme les agences, les associations de communes et autres syndicats mixtes.

La loi concerne les services en ligne qui incluent tout ce qui est site internet, intranet ou extranet.

Pour ces entités la mise en oeuvre de l'accessibilité permet de se protéger d'éventuels recours en justice. Outre son coût, une telle procédure impacte l'image de l'institution ou de ses dirigeants de manière néfaste, et nécessite toujours un long et coûteux travail de marketing a posteriori.

Bénéfices pour le secteur privé

L'exigence d'accessibilité est une tendance mondiale. Elle est particulièrement développée dans les pays anglo-saxons comme les USA ou l'Angleterre. Depuis début 2005, l'accessibilité est obligatoire pour le secteur privé en Angleterre.

Les entreprises oeuvrant à l'international ont donc tout intérêt à identifier leurs obligations légales, afin, elles aussi, de se prémunir d'une menace judiciaire.

Bénéfices en terme d'image

Le web fait partie intégrante de la vie courante du XXI° siècle. Les institutionnels y proposent leurs démarches administratives, les entreprises offrent leur panel de services pour un coût moindre et une rapidité accrue.

La mise en oeuvre de l'accessibilité permet de proposer ses services en lignes aux personnes qui en ont le plus besoin, et qui souhaite l'utiliser le plus : la population handicapée.

Mettre en oeuvre l'accessibilité offre un moyen de diminuer la dépendance :

  • une personne aveugle remplira seule un formulaire administratif en ligne, au lieu de demander à un tiers de remplir l'ancien formulaire papier.
  • une personne à mobilité réduite peut faire seule ses achats sur les sites de e-commerce, au lieu de demander à un ami de l'emmener dans les commerces le samedi après-midi (sans parler des problèmes de disponibilité de l'accompagnant).

Mettre en oeuvre l'accessibilité offre ainsi la possibilité d'afficher sa responsabilité sociale, et de s'afficher en tant qu'entreprise citoyenne.

Enfin, l'obtention d'une certification (label AccessiWeb Bronze, Argent ou Or) est une occasion unique de mettre en avant ses qualités. Elle permet de profiter ainsi de tous les avantages de l'accessibilité (techniques, commerciaux, juridiques), doublés d'une campagne de communication.

Ouverture de la rubrique Reflexions Accessibles

Premier billet de la rubrique Reflexions Accessibles.

Ca fait maintenant deux fois que je passe 5 minutes à chercher dans quelle rubrique ranger mes nouveaux billets, c'est donc qu'il y a un manque. L'objet de cette nouvelle rubrique est d'archiver des réflexions qui sont le fruit de discussions ou d'expériences que je peux rencontrer. C'est un petit peu plus que de l'actu dans le sens où ces billets doivent avoir une date de péremption plus lointaine que ceux de la rubrique Actualités :)

Assez parlé, au boulot !


Le Blog Accessibilité est le blog professionnel de Matthieu Faure, expert en accessibilité et fondateur de Open-S, prestataire global en accessibilité numérique

Conformité XHTML Strict et CSS.