Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Blog Accessibilité

Résultats de votre recherche de Blog-Accessibilite/index.php/2005/01.

mercredi 13 avril 2005

Références de la loi sur le handicap

La loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a été publiée au JO. Plus connue sous le nom générique de "loi sur le handicap", elle est désormais référencée comme loi n°2005-102 du 12 février 2005.

La partie traitant de l'accessibilité numérique (anciennement dans l'article 25) figure désormais dans l'article 47.

jeudi 3 mars 2005

FANGS version 0.81

La version 0.81 de Fangs est sortie. Pour mémoire Fangs est un simulateur de lecteur d'écran pour Firefox, sous contrat de licence libre, et multi-plateforme (win32, GNU/linux, macOS, solaris i386, solaris Sparc).

La version 1.0 approche et les fonctionnalités s'améliorent et grandissent. Parmi les nouveautés, j'ai noté:

  • la gestion des frame et iframe
  • la liste des titres
  • la liste des liens
  • la colorisation des informations contextuelles (lien, titre, tableau...)
  • le contenu de Fangs est dans une fenêtre à part entière (et plus une popup), ce qui permet d'utiliser toutes les fonctions d'édition dont le copier/coller et surtout la recherche parmi le texte généré

Même s'il ne remplace pas une synthèse vocale, Fangs est un très bon outil pour tester différemment ses sites à un coût défiant toute concurrence.

Pointeurs:

mercredi 16 février 2005

Consultation publique sur l'accessibilité chez Support-EAM

Le projet Support-EAM, déjà évoqué, lance une enquête utilisateurs sur l'accessibilité numérique.

Présentée sour la forme d'un QCM, l'enquête s'adresse à un large public allant de l'internaute particulier au propriétaire de site, en passant par les createurs de sites. Cette opération s'inscrit dans une démarche plus large consistant à uniformiser l'évaluation et la certification de l'accessibilité numérique en Europe.

Pour mieux cerner les enjeux de l'accessibilité numérique, je ne peux m'empecher de citer le texte d'introduction du questionnaire:

Pour beaucoup de personnes handicapées, Internet est aujourd'hui un endroit d'exclusion. En effet, imaginez que vous soyez aveugle et qu'il soit indiqué sur un site Web que vous devez revenir à l'étape précédente pour remplir les champs marqués de rouge d'un questionnaire. Imaginez que vous soyez sourd et que la seule manière pour valider votre commande soit de téléphoner à un automate. Imaginez que vous ayez un handicap cognitif et que de multiples textes soient présentés dans des langues différentes. Imaginez que vous ayez un handicap moteur qui limite l'usage de vos mains entraînant pour vous un temps plus long d'interaction avec votre ordinateur et qu'un rafraîchissement automatique vous ramène sans cesse au début de la page sans vous laisser le temps de finir votre lecture.

Les questions sont assez simples, et surtout les réponses sont rapides (oui/non). A vous de jouer !

Pointeurs:

mardi 8 février 2005

Retour du séminaire Accessibilité en Europe

Voici à tête reposée un retour du séminaire sur l'Accessibilité en Europe.

Pour les informations sur la totalité de la journée, consultez le compte-rendu de François Palaci, il y résume bien ce qu'il s'est dit.

L'intérêt d'un tel séminaire est de présenter différents points de vue et d'organiser une sorte de variation sur un même thème. Voici ce que je retiens de cette journée.

L'accessibilité améliore le référencement

C'est un point qui fait l'unanimité, notamment pour le Ministère de la Santé des Pays-Bas, pour Le Grand Chalon, et pour IBM sur son Intranet mondial. Les deux premiers pensent à google, tandis qu'IBM pense à son moteur de recherche, devenu (dixit les utilisateurs) bien plus efficace.

Les points techniques soulevés sont en fait la séparation du fond et de la forme, ainsi que la sémantique. Une fois le contenu "nettoyé" des balises de mise en page, et structuré de manière logique, l'automate d'indexation se trouve dans les meilleures conditions pour saisir le sens du document.

L'accessibilité diminue les coûts d'hébergement

La mise en oeuvre de l'accessibilité sur l'intranet mondial d'IBM a permis de diminuer la taille moyenne des pages de 25 à 30%, voire de 51% dans certains cas. Sachant que la bande passante représente un des postes de dépense les plus importants pour IBM, et que l'intranet représente un million de pages vues par jour, on prend la mesure des gains réalisés.

L'accessibilité augmente la productivité

Un autre point soulevé par plusieurs intervenants dont IBM et le Ministère de la Santé des Pays-Bas. Etant donné que le fond est séparé de la forme, les mise à jours sont simplifiées. Les allers-retours entre les producteurs de contenu et les designer sont évités, et tout le monde gagne en rapidité.

De plus, un site accessible étant (j'ai envie de dire par nature) multi-plateforme, la gestion des cas particuliers est simplifiée.

L'accessibilité augmente la satisfaction utilisateur

Une amélioration globale de l'ergonomie est constatée par plusieurs intervenants. De fait, une fois les contenus organisés et surtout structurés, l'information est plus accessible. Les services publiques comme le Ministère de la Santé des Pays-Bas ou le Portail de l'Administration Autrichienne se sont montrés très sensibles à la satisfaction de leurs utilisateurs.

Par ailleurs, IBM nous offre un résultat intéressant, issu de l'étude de satisfaction des utilisateurs après le migration du nouvel intranet. Bon nombre d'utilisateurs valides déclarent gagner entre un quart d'heure et une heure par semaine grace au nouvel intranet. On imagine facilement ce que cela représente pour les utilisateurs handicapés. De plus, ce résultat prouve par la pratique que l'accessibilité profite non seulement aux personnes handicapées, mais aussi à tout un chacun.

Bonnes idées en vrac

  • Le Danemark a publié un "kit" pour les marchés publics dont l'objet est de définir des bonnes pratiques, et l'accessibilité numérique y figure.
  • L'étude comparative de l'accessibilité dans quatre pays d'Europe, nous apprend que l'interprétation d'une telle étude n'est pas chose facile. Le principal problème étant la communication entre automates, ce qui est le coeur de l'accessibilité: rendre un contenu présenté par une machine compréhensible par une aide technique)
  • La Suède a publié un guide sur l'accessibilité numérique et les bonnes pratiques associées.
  • Tous les intervenants s'accordent sur le fait qu'il n'y a qu'une seule norme pour l'accessibilité numérique: les WCAG. Par contre, les méthodes d'application (AccessiWeb, BlindSurfer, Design4all...) diffèrent d'un pays à l'autre. Une harmonisation est nécessaire, et c'est dans cette optique que le projet Support-EAM a été créé (projet déjà présenté).
  • Pour finir dans un autre registre, après avoir passé cette journée avec Stéphane, il m'apprend qu'il va à @media, et ce n'est pas normal :-)

lundi 31 janvier 2005

Synthèse des billets de janvier 2005

Synthèse des billets de janvier 2005:

Catégorie Aide Technique

Catégorie Actualité:

Catérogie Législation

dimanche 30 janvier 2005

Accessibilité numérique obligatoire: après le public, le privé

L'accessibilité numérique est devenue une obligation publique grace à l'article 25 de la loi pour l'égalité des droits, très bien résumé dans le billet de Thierry Stoehr Le projet de loi exige l'accessibilité.

Mais qu'en est-il du secteur privé ? La France va-t-elle suivre ses homologues européens et anglo-saxons dans cette voie ? Pierre Guillou dans son édito de janvier, nous livre une lecture de la loi interessante, et nous fournit ainsi la réponse attendue.

Après avoir étudié l'article 25 de la loi, observons maintenant l'article 9 concernant l'emploi et le principe de non-discrimination. L'employeur se doit de mettre oeuvre les mesures appropriées au bénéfice des personnes handicapées visant à favoriser l'égalité de traitement. Notons que ces mesures appropriées sont définies de sorte que les charges consécutives à la mise en œuvre de ces mesures ne soient pas disproportionnées.

Par ailleurs, un article du Monde du 20 janvier (accès payant), rappelle que les entreprises (nombre de salarié minimum à éclaircir) doivent employer au moins 6% de personnes handicapés, et que la pénalité en cas de non respect de ce quota passe de 600 fois le smic horaire à 1500 fois le smic horaire.

Ainsi, les organismes privés se voient dans l'obligation d'une part de recruter des travailleurs handicapés, et d'autre part de procéder au aménagements nécessaires. L'informatique, les sites internet et intranet, composants essentiels de beaucoup d'organismes privés, sont donc concernés par l'obligation d'accessibilité numérique.

Les applications concrètes de cette loi sont nombreuses et feront l'objet d'un prochain billet.

En attendant, rendez-vous demain au Séminaire BrailleNet sur l'accessibilité en Europe.


Le Blog Accessibilité est le blog professionnel de Matthieu Faure, expert en accessibilité et fondateur de Open-S, prestataire global en accessibilité numérique

Conformité XHTML Strict et CSS.