Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Blog Accessibilité

Résultats de votre recherche de Blog-Accessibilite/index.php/.

jeudi 27 juillet 2006

Accessibility Toolbar pour Opera: essai marqué mais pas transformé

On connaissait déjà la barre d'outils accessibilité pour IE dont j'avais déjà parlé dans le billet Web Accessibility Toolbar pour IE version 1.2.

Les internautes n'ayant pas IE à leur disposition (comme votre serviteur sous Firefox/Linux Mandriva) se réjouiront de disposer maintenant d'une version multi-plateforme grace à la WAT for Opera.

Comme j'avais pu le constater lors de la sortie de la version 1.2, les fonctionnalités sont sympas mais existent déjà en extensions firefox, libres qui plus est ; je pense à web developper extension et accessibility extension.

La seule fonction qui me manquait était la transformation d'une page en niveaux de gris qui opérait même sur les images (ça c'est fort), et en plus en mode offline (déconnecté). Manque de chance cette fonction n'existe pas dans le portage pour Opera, et a été remplacée par un appel à un service web (GrayBit) qui ne fonctionne donc pas en mode déconnecté, et en plus ne gère pas le accents.

Conclusion: les réjouissances ont été de courte durée et je suis un peu chagrin face à cet outil.

vendredi 23 juin 2006

Trophées AccessiWeb 2006: les résultats !

Ca y est, l'heure a enfin sonné, voici les résultats du concours du meilleur blog accessible, alias Trophées AccessiWeb 2006.

Deux nouvelles pour les résultats du concours: une bonne et une mauvaise.

Commençons pas la mauvaise: aucun des blogs n'a atteint le niveau annoncé.

Poursuivons par la bonne: le jury a choisit de décerner un Prix Spécial du Jury. Et le gagnant est Sébastien Delorme (accompgné de Jérôme Mulsant) avec le blog Tentatives Accessibles. Félicitation, vous avez fait un très joli travail ! Ce prix spécial est accompagné d'une dotation plutôt sympathique:

  • un chèque de 300 €
  • une formation à l'accessibilité
  • une formation e-learning pour 2 étudiants
  • un abonnement de deux ans à ReadSpeaker podcaster
  • une invitation au prochain séminaire BrailleNet, tous frais payés.

Accordons aussi un bravo aux autres participants, qui ont bien joué le jeu.

Sébastien et Jérôme, j'espère que vous allez continuer à alimenter votre blog ; il y a encore du potentiel à mettre en oeuvre, à la hauteur de votre énergie !

lundi 5 juin 2006

Trophées AccessiWeb: encore 2 semaines de suspense !

Ca y est le concours du meilleur blog accessible est clos. Faisant parti du jury, j'ai pu consulter la liste des finalistes, et je n'ai pas le droit d'en parler, mais c'est pas l'envie qui manque !

Quelques ressentis quand même: je suis littéralement impressionné par la qualité des blogs proposés. Le niveau est elevé, la barre est placée haut, rien que pour ça je peux d'avance féliciter les participants. J'ai aussi apprécié la mise en application des conseils qui avaient été préconisés, ça fait plaisir de voir des étudiants studieux :) Je suis heureux de voir que certains ont bien saisi qu'ils avaient une véritable carte professionnelle à jouer, c'est bien ! Quelques francs eclats de rire ont aussi fait partie de la découverte de ces blogs (être créatif sur les textes, c'est pas donné à tous les informaticiens, bien joué !).

Dire qu'il va falloir attendre jusqu'au 23 juin pour la remise des prix... trop dur la vie ;)

Après le Guide, le Manuel AccessiWeb

Après la sortie du Guide AccessiWeb version 2, voici le Manuel AccessiWeb.

Le manuel est en fait composé de 4 volumes dont les deux prermiers sont déjà parus:

  • le volume 1 sur l'aide à l'évaluation est en ligne par le code source
  • le volume 2 sur l'aide à l'évaluation est en ligne avec la barre d'outil Accessibility Toolbar pour IE

J'attends impatiemment les deux suivants portant sur la WebDeveloper Toolbar pour Firefox et Jaws.

On ne pourra que se réjouir de voir s'agrandir la documentation en français sur l'accessibilité du web. De là à dire que l'accessibilité est accessible à tous :)

mardi 2 mai 2006

Vacances mai 2006

Un petit message de service pour annoncer les congés du Blog-Accessibilité pendant une semaine du 3 au 10 mai. Les commentaires et trackbacks seront fermés durant cette période (ce qui limitera le jeu de cache cache du moment avec les spammeurs de trackbacks, jeu qui commence pointer le besoin d'intégrer en un seul les plugins Spamplemousse et SpamClear pour Dotclear).

Profitez du grand week-end pour peaufiner vos blogs accessibles ou encore vous inscrire (plus que quelques jours !) au concours du meilleur blog accessible

Je souhaite de bonnes vacances à ceux qui en prennent et un joli de mois de mai, accessible évidemment, aux autres. :) A la semaine prochaine !

mardi 25 avril 2006

Web Accessibility Toolbar pour IE version 1.2

La barre d'outil Web Accessibility Toolbar pour IE est sortie est version 1.2.

Quoi de neuf ? A vrai dire, pas grand chose de visible ni d'utile (il y a soit-disant un changelog sur le toolbar blog, mais les infos sont noyées les unes au milieu des autres). Outre le fait que cette barre soit faussement libre (licence creative-commons d'une partie du code, le tout sur une librairie bien propriétaire: ça sent le grand-écart), c'est un outil pour IE uniquement et pour windows uniquement.

Est-ce toujours aussi intéressant qu'il y a 18 mois ? Clairement non: la webdeveloper toolbar pour firefox en version 1.0 est AMHA meilleure. D'ailleurs, rien ne nous empêche de se faire une piqure de rappel des grandes et nombreuses nouveautés de la version 1.0 :)

mercredi 5 avril 2006

Synthèse des billets de mars 2006

Synthèse des billets de mars 2006:

Catégorie Actualité

Catégorie Open-S

lundi 27 mars 2006

Accroissement de la blogosphère sur les versants webdesign et accessibilité

Saluons l'arrivée de deux nouveaux blogs autour du webdesign, du respect des standard et de l'accessibilité:

  • FairyTells, maintenu par Aurélien Lévy, avec qui j'ai eu le plaisir de présenter les Gabarits CSS accessibles. Aurélien commence très bien avec une bonne synthèse sur IE7 et l'accessibiltié.
  • Blog Webatou, maintenu par Monique Brunel, qu'on connait par le biais du Webmaster-Hub. Monique nous offre un regard posé avec recul et sérennité sur le webdesign et les standards.

De la diversité nait la richesse, et je suis certain que vos blogs vont y contribuer. Bienvenue à vous !

mercredi 8 mars 2006

Concours blog et accessibilité: news et un peu d'aide

Des nouvelles du concours Blog et Accessibilité:

  • Afutez vos blogs, il ne reste qu'un petit mois avant la clôture des inscriptions ! Note: vous pouvez vous inscrire dès maintenant même si le blog n'est pas complètement prêt.
  • Le jury accueille un invité de marque: Olivier Meunier, créateur de DotClear. Vous pouvez évidemment utiliser un autre outil de blog, il n'y a pas de ségragation. Olivier nous apportera un éclairage intéressant pour juger de la créativité déployée dans les blogs.
  • Pour finir, quelques pistes pour améliorer le niveau d'accessibilité: voyons cela.

Placer des checks

Mettre en oeuvre un certain nombre de "checks" pour vérifier l'accessibilité au moment de la rédaction. Dans un Dotclear, cela peut se faire simplement à l'aide d'un plugin. Voici quelques idées de vérifications:

  • Simple: limiter la taille des titres de billets à 80 caractères. Les titres étant (dans beaucoup de gabarits du moins) des liens, leur intitulé ne doit pas dépasser 80 caractères (critère 6.1).
  • Moyen: chaque titre de page devant être unique (critère 8.6), et les titres des billets étant les titres de la page correspondante (balise TITLE), il faut vérifier que les titres des billets sont uniques sur tout le site. L'algorithmique a implémenter est assez simple, il suffit de stocker dans une table de la base de donnée la liste des titres des billets , et de vérifier que le titre du billet en cours de rédaction n'existe pas déjà, et demander une correction le cas échéant.
  • Moyen: interdire les liens non explicites comme "ici", "cliquer ici", "en savoir plus", ou "précédent billet" (critère 6.2). Il faut sortir la clé de 12 et coder un peu ici. Cela implique de parser les liens du billet et de demander une correction le cas échéant.
  • Moyen: limiter à 80 caractères (critère 6.1) la taille des intitulés de liens à l'intérieur du billet. Si on a déjà de quoi parser les liens d'un billet, ça devrait aller vite. On pourra pousser la perfection jusqu'à modifier le javascript correspondant au bouton d'insertion de lien pour y appliquer cette limitation.
  • Chaud chaud: le critère 6.5 nous interdit d'avoir deux liens d'intitulé identique qui pointeraient vers des cibles différentes. Là aussi, il faut vérifier les liens à l'intérieur du billet et faire la vérification. Mais ce n'est pas encore suffisant. Etant donné qu'un blog nous permet de voir la même info à différents endroits (typiquement: page d'accueil, vue par catégorie, vue par mois, vue par jour, résultat de recherche), il faut prévoir aussi ces cas. Pour cela, il faudra stocker dans une table de la base de donnée, pour chaque lien, la liste des pages dans lesquelles il est présent. Une fois cela fait, le check devient simple: vérifier que le triplet intitulé de "lien / URL / page de présence du lien" n'existe pas déjà.

Soigner le gabarit

  • Archi-Simple: pour le formulaire de recherche, donner un intitulé explicite au bouton, disons "rechercher" au lieu de "ok" (critère 11.6)
  • Simple: toujours dans le formulaire de recherche, relier l'intitulé du champs de recherche et la zone de saisie avec LABEL FOR et ID (critère 11.1)
  • Archi-Simple: évincer 10 critères en n'utilisant pas de frame :)

Aller, à vos clavier et dépassez-vous !

Publication de cours sur l'accessibilité des CMS, de Flash, des PDF, ouf !

Après mon intervention au DU de Jussieu, j'ai choisi de publier mes supports de cours sous licence Creative Commons CC-BY-SA (au passage, je vous invite à prendre connaissance des conditions de réutilisation d'un document sous CC-BY-SA).

Ces supports de cours ne remplacent évidemment pas le cours lui-même (d'autant plus que la partie orale est importante), mais leur diffusion permet de partager un ensemble de connaissances qui est encore rare sur le net.

Rappel du programme:

  • accessibilité et CMS
  • accessibilité et Flash
  • accessibilité et PDF

Allons-y: télécharchement des supports de cours Accessibilité des CMS, de Flash, des PDF.

lundi 6 mars 2006

Synthèse des billets de février 2006

Synthèse des billets de février 2006:

Catégorie Actualité

Catégorie Aide Technique

Catégorie Législation

Catégorie Reflexions accessibles

Catégorie Open-S

jeudi 16 février 2006

Témoignage d'utilisateur: l'interview de Tanguy Loheac

Dans la série témoignage d'utilisateur (après celui de Laurent Denis), voici l'interview de Tanguy Loheac, utilisateur non-voyant. La lecture est rapide, et l'interview reste dans le factuel intéressant sans jamais tomber dans le pathétique. C'est sensible, en finesse et très enrichissant pour tout le monde. A lire !

jeudi 9 février 2006

Plainte d'un étudiant aveugle contre un site e-commerce

Vu sur la liste accessibilité numérique, via Catherine, où il se dit bien des choses intéressantes (qu'on aime le boogie boogie accessible ou pas est une autre question :) ).

Un étudiant aveugle de l'université de Berkeley (Californie) porte plainte contre le site e-commerce Target.com pour inaccessibilité de leur site web. Un article du SF Gate résume la situation. Parmi les arguments avancés, j'en retiens deux:

  • le non respect de la loi ADA (équivalent de notre loi sur le handicap)
  • la non équivalence entre le supermarché "de la rue" et le supermarché en ligne, qui applique une discrimination envers les personnes aveugles.

Quand on regarde qui est derrière Target.com on découvre un certain Amazon, et on se dit que la cible, c'est le cas de le dire, n'a pas été choisie au hasard !

Il n'en reste pas moins que le site est d'un niveau d'accessibilité proche de zéro: des tableaux dans tous les sens, mais surtout aucun titre, aucun lien, et que des images-maps sans alternative textuelle. A ce niveau là, c'est presque de l'acharnement.

On pourra se consoler en disant que la discrimination ne concerne pas que les personnes aveugles, parce qu'avec mon firefox et ma feuille de style personnalisée, j'ai bien du mal à naviguer sur ce site.

vendredi 3 février 2006

Nouvelles photos libres d'aides techniques

Après les photos d'aide technique prise lors du séminaire Accessibilité à la médiathèque de Chambery (une plage braille Alva, une imprimante braille, un clavier à grandes lettres et une machine à écrire braille), voici deux nouvelles photos d'aide technique:

Une plage EuroBraille avec clavier spécial

Plage Braille avec touches spéciales

Une plage EuroBraille avec clavier complet

Plage braille avec clavier complet

Toutes ces photos sont sous licence libre Creative Commons BY-SA, c'est à dire que vous pouvez les utiliser de manière commercial ou non, en précisant l'auteur et la licence. Je n'ai pas mis de restriction commerciale volontairement pour aussi inciter les professionnels à s'en servir (du moment qu'ils respectent la licence évidemment :) ). Elles sont même en pleine résolution pour obtenir une impression de qualité.

Alors dans le plus pur esprit libre, n'hésitez pas à réutiliser !

Toutes les photos d'aides techniques sont rangées dans la catégorie Aides Techniques de WikiMedia

Synthèse des billets de janvier 2006

Synthèse des billets de janvier 2006:

Catégorie Actualité

Catégorie AccessiWeb

Catégorie Aide Technique

dimanche 1 janvier 2006

Synthèse des billets de décembre 2005

Synthèse des billets de décembre 2005:

Catégorie Actualité

Catégorie Aide Technique

Catégorie AccessiWeb

lundi 5 décembre 2005

Anecdote montpelliéraine accessible

J'étais la semaine dernière au salon Eco-numérique à Montpellier, et j'ai eu le plaisir de rencontrer Lucinda Tavaris de Promixité Vocale et Pierre Rousseau de l'association Cap Horizon.

Après un bon quart d'heure de discussion sur l'accessibilité numérique et l'accessibilité physique, je suis persuadé de déjà connaître Pierre. Et pour cause, Pierre est le personnage principal de la video l'ordinateur des personnes aveugles à Nice !

J'utilise souvent cette séquence video sur l'accessibilité, et il est amusant de constater à quel point on a l'impression de connaitre les personnes quand on les voit régulièrement, même au travers d'une petite lucarne !

dimanche 4 décembre 2005

Synthèse des billets de novembre 2005

synthèse des billets de novembre 2005

Catégorie AccessiWeb

Catégorie Aide Technique

Catégorie Open-S

jeudi 3 novembre 2005

Synthèse des billets d'octobre 2005

Synthèse des billets d'octobre 2005:

Catégorie Video

Catégorie AccessiWeb

mardi 4 octobre 2005

Video sur l'accessibilité chez WebAIM

Le site américain WebAIM (Web Accessiblity In Mind) a publié une séquence vidéo sur l'accessibilité intitulée Keeping Web Accessibility in Mind.

Cette video apporte des éléments supplémentaires par rapport à celles qu'on connaissait déjà (voir les billets de la catégorie video).

Les premières images sous forme de dessins animés posent très bien et très simplement la problématique avec ce qu'il faut d'humour. Rien de mieux pour faire passer un message !

Un autre mérite de cette séquence est qu'elle couvre plusieurs handicaps et ne fait pas de segmentation. Après avoir vu L'ordinateur des personnes aveugles à Nice, on regardera avec intérêt comment on peut surfer sans souris.

Bien qu'en anglais, cette séquence est assez facilement compréhensible. Les protagonistes ont pris soin de parler posément et leur accent n'est pas trop prononcé. Chose suffisamment rare pour être soulignée, la video est proposée en trois formats différents: Windows Media, QuickTime, et Real.

lundi 3 octobre 2005

Synthèse des billets de août/septembre 2005

Synthèse des billets de septembre 2005 (et août 2005)

Catégorie Open-S

Catégorie Aide Technique

Catégorie Actualités

Catégorie Réflexions Accessibles

mardi 27 septembre 2005

Avantages concrets de l'accessibilité

Cela faisait un moment que ce billet me trottait dans la tête. Une demande d'un partenaire et la publication de Accessibility Business Case ont été les éléments déclencheurs ; ce billet en est donc librement inspiré.

J'ai souhaité donner mon point de vue sur les bénéfices de l'accessibilité que je considère comme réellement pertinents ou concrets (la plupart du temps, les deux). Pour cela, j'ai confronté la théorie du W3C avec la réalité de mon expérience sur le terrain. Allons-y.

Bénéfices techniques

Les bénéfices techniques liés à la mise en oeuvre de l'accessibilité sont nombreux.

  • La séparation du fond (le contenu) et de la forme (le graphisme) offre une baisse substantielle des coûts de bande passante. Les gains se situent généralement entre 15% et 30% et peuvent aller jusqu'à 55%.
  • Le fond étant séparé de la forme, la maintenance du contenu n'est plus parasitée par des considérations graphiques. On assiste aussi à une séparation des métiers (graphiste / intégrateur / rédacteur) qui amène à des gains de productivité. Par ailleurs, le debuggage est plus rapide. Le chef de projet observe ainsi une baisse des coûts de maintenance.
  • La mise en oeuvre de l'accessibilité permet de prendre en compte simplement les différentes configurations techniques:
    • différences de taille d'écran: du smallscreen au 21pouces
    • différences de média: écran, papier, projecteur, téléphone 3G, PDA
    • différences de navigateurs: plus besoin de maintenir deux versions d'un même site, une seule suffit
    • différences de bande passante: du RTC à la liaison spécialisée en passant par l'ADSL

On constate donc une baisse des coûts de développement.

Bénéfices commerciaux

Plusieurs facteurs liés à l'accessibilité vont amener une augmentation du trafic et des parts de marché potentielles.

Elargissement de l'audience

Plusieurs catégories de public peuvent désormais accéder au site:

  • personnes en situation de handicap
  • personnes âgées (papy boom: population à fort pouvoir d'achat)
  • nouveaux utilisateurs et utilisateurs peu fréquents du web
  • personnes dont le français n'est pas la langue maternelle

Avant la mise en oeuvre de l'accessibilité, ces personnes n'avaient simplement pas accès au service, ou dans des conditions telles qu'elles abandonnaient la consultation. On observe donc ainsi un élargissement de l'audience.

Amélioration de l'efficacité

La consultation du site est améliorée par la mise en oeuvre de l'accessibilité, les internautes gagnent ainsi en efficacité.

  • Un site accessible est bien mieux référencé dans les moteurs de recherche. Il sera plus facilement trouvable, et ce sur un plus grand nombre de critères pertinents. On observe ainsi une diminution des coûts de référencement. De plus, cela n'expose pas le site aux conséquences des pratiques réprouvées par les moteurs de recherches (pages satellites, fermes de liens...).
  • La présence (et le bon fonctionnement) d'un moteur de recherche interne au site est capitale pour l'internaute. L'information étant mieux structurée sur un site accessible, on constate une amélioration de l'efficacité du moteur de recherche interne. Ce dernier devient plus efficace (trouver l'information) et plus pertinent (trouver la bonne information).
  • L'architecture de l'information induite par l'accessibilité (barre de navigation, organisation des contenus, localisation de l'internaute à l'intérieur du site) offre à l'utilisateur une consultation plus efficace. D'une part un plus grand nombre d'utilisateurs pourra terminer la tâche à accomplir. D'autre part les internautes effectueront cette tâche plus vite (voir aussi Low-literacy users). On assiste alors à une augmentation de la satisfaction utilisateur. De plus, quand les utilisateurs naviguent plus facilement sur un site, ils y reviennent plus facilement, l'utilisent plus que prévu, et en parlent à leur entourage (marketing viral) ; on assiste alors à une augmentation du trafic induite par cette efficacité.
  • Les pages des sites accessibles ont un poids moindre. L'internaute constatera une diminution du temps de chargement, accentuant encore l'impression d'efficacité.
  • La mise en oeuvre de l'accessibilité ne sert pas qu'aux personnes handicapées mais à tout un chacun. Un site permettant d'agrandir la taille des caractères ne fera pas perdre de temps à l'internaute hypermétrope. Un site ne nécessitant pas l'utilisation de la souris pourra être utilisé plus vite grâce aux raccourcis-claviers. L'augmentation de l'efficacité est donc générale.
  • L'internaute gagnant en efficacité, on constate aussi une diminution des demandes de support. Le support technique étant souvent un poste budgétaire important (nombre d'employés à former, gestion du personnel, difficultés de dialogue avec l'utilisateur final), les gains sont d'autant plus intéressants.

Bénéfices juridiques

La mise en oeuvre de l'accessibilité permet à un certain nombre d'établissements de se prémunir des conséquences du contexte légal.

Bénéfices pour les institutionnels

La loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (références de la loi 2005 sur le handicap) précise les obligations légales en matière d'accessibilité numérique.

Les institutionnels font face à une obligation d'accessibilité qui concerne les services de l'Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent. Sont donc inclus dans cette liste l'administration centrale, les collectivités et les établissements qui en dépendent comme les agences, les associations de communes et autres syndicats mixtes.

La loi concerne les services en ligne qui incluent tout ce qui est site internet, intranet ou extranet.

Pour ces entités la mise en oeuvre de l'accessibilité permet de se protéger d'éventuels recours en justice. Outre son coût, une telle procédure impacte l'image de l'institution ou de ses dirigeants de manière néfaste, et nécessite toujours un long et coûteux travail de marketing a posteriori.

Bénéfices pour le secteur privé

L'exigence d'accessibilité est une tendance mondiale. Elle est particulièrement développée dans les pays anglo-saxons comme les USA ou l'Angleterre. Depuis début 2005, l'accessibilité est obligatoire pour le secteur privé en Angleterre.

Les entreprises oeuvrant à l'international ont donc tout intérêt à identifier leurs obligations légales, afin, elles aussi, de se prémunir d'une menace judiciaire.

Bénéfices en terme d'image

Le web fait partie intégrante de la vie courante du XXI° siècle. Les institutionnels y proposent leurs démarches administratives, les entreprises offrent leur panel de services pour un coût moindre et une rapidité accrue.

La mise en oeuvre de l'accessibilité permet de proposer ses services en lignes aux personnes qui en ont le plus besoin, et qui souhaite l'utiliser le plus : la population handicapée.

Mettre en oeuvre l'accessibilité offre un moyen de diminuer la dépendance :

  • une personne aveugle remplira seule un formulaire administratif en ligne, au lieu de demander à un tiers de remplir l'ancien formulaire papier.
  • une personne à mobilité réduite peut faire seule ses achats sur les sites de e-commerce, au lieu de demander à un ami de l'emmener dans les commerces le samedi après-midi (sans parler des problèmes de disponibilité de l'accompagnant).

Mettre en oeuvre l'accessibilité offre ainsi la possibilité d'afficher sa responsabilité sociale, et de s'afficher en tant qu'entreprise citoyenne.

Enfin, l'obtention d'une certification (label AccessiWeb Bronze, Argent ou Or) est une occasion unique de mettre en avant ses qualités. Elle permet de profiter ainsi de tous les avantages de l'accessibilité (techniques, commerciaux, juridiques), doublés d'une campagne de communication.

Ouverture de la rubrique Reflexions Accessibles

Premier billet de la rubrique Reflexions Accessibles.

Ca fait maintenant deux fois que je passe 5 minutes à chercher dans quelle rubrique ranger mes nouveaux billets, c'est donc qu'il y a un manque. L'objet de cette nouvelle rubrique est d'archiver des réflexions qui sont le fruit de discussions ou d'expériences que je peux rencontrer. C'est un petit peu plus que de l'actu dans le sens où ces billets doivent avoir une date de péremption plus lointaine que ceux de la rubrique Actualités :)

Assez parlé, au boulot !

jeudi 22 septembre 2005

Composantes essentielles pour l'accessibilité web

Le document "Essential Components of Web Accessibility" vient de paraître en version française sous le nom de "Composantes essentielles pour l'accessibilité web", et ce grace à l'équipe de W3Quebec.

Comme j'ai déjà eu l'occasion d'en parler lors de la conférence Flash et Accessibilité, le chemin entre le producteur de contenu et son lecteur est une succession de maillons, dont chacun porte une partie du processus d'accessibilité. Les Composantes Essentielles présentent bien cet aspect agrémenté de graphiques.

Ce document permet de bien identifier tous les acteurs de cette chaine, et met en avant, comme nous en avions déjà parlé dans pourquoi les clients se fichent de l'accessibilité, que l'accessibilité est bien un processus, une démarche à appliquer tout au long de ces maillons.

(via François)

mercredi 21 septembre 2005

Dix raisons pour lesquelles les clients se fichent de l'accessibilité

Chris Heilmann a publié sur Digital Web Magasin l'article "10 reasons clients don't care about accessibility". Parmi ces dix raisons certaines me paraissent bien réelles et d'autres plus sujettes à discussion. Voyons celà ensemble.

Raison 1: la loi est là mais il n'y pas d'exemple à suivre.

Première chose, replaçons le contexte. Chris Heilmann travaille en Angleterre où le contexte législatif est assez fort, et concerne tant le secteur public que le privé.

Chris dresse le constat suivant: d'une part il est très facile de coller un logo "WAI-AAA compliant" sur n'importe quel site, et même sur un site travaillé pour l'accessibilité cela ne garantit pas l'absence de poursuite judiciaire.

Effectivement l'auto-proclamation de conformité (vis à vis du balisage HTML/CSS, de l'accessibilité ou de je ne sais quel concept) est vide de sens. En cela, le contexte français est bien différent puisqu'il existe la certification de l'accessibilité par le label AccessiWeb. Rappelons que c'est bien une certification (au sens "iso9000", à savoir: publication des critères pour obtenir une certification et délivrance par un organisme indépendant, et qui n'a rien à "vendre", en l'occurence l'association BrailleNet), et non un label attribué sur des critères obscurs à qui le demande ou qui le paye.

Le premier niveau de certification (Bronze) est composé de 55 critères. Ces critères ont été choisis de sorte que n'importe quel internaute, quelque soit son éventuel handicap, puisse accéder au site (peut-être difficilement, mais au moins il ne sera pas devant un écran noir). On balaye donc un champ extrêmement large d'utilisateurs. Ainsi, outre son caractère sérieux, la certification a l'avantage de limiter très fortement les recours juridiques.

Raison 2: il n'y a pas de bénéfice immédiat.

Chris mentionne l'absence de résultats immédiats et mesurables. Il affirme que "les moteurs de recherches sont les plus handicapé de tous les internautes (absence de clavier, de souris, d'écran, de plugins...)" est faux. Il argumente en exposant les sales combats ("fight dirty") que se livrent les prestataires à coup de fermes de liens et autres pages satellites (doorways).

Prenons les éléments dans l'ordre. Les moteurs de recherches indexent vraiment mieux les sites accessibles qu'un site pas accessible et sans "optimisation" pour moteur de recherche. Jusque là on reste dans le factuel. Concernant les techniques douteuses de certains référenceurs, je pense que cela ne vas pas durer longtemps, puisque Google annonce la détection de doorway et l'envoi de mail au responsable du site pour le prévenir (dans le but final de l'informer des mauvaises pratiques de son prestataire). On lira plus d'information sur black listage google chez webrankinfo. Etant donnée que ces pratiques mettent à mal la vraie pertinence des résultats, il y a fort à parier que ce sera le cheval de bataille des moteurs de recherche dans les mois à venir.

Chris oublie de mentionner un certain nombre d'autres avantages liés à l'accessibilité parmi lesquels:

  • la réduction de poid des pages, induisant mécaniquement une plus grande rapidité de chargement des pages pour l'internaute, et côté hébergement, une diminution de la facture de bande passante.
  • la communication organisée autour d'un site certifié. Les institutionnels seront toujours ravis (à juste titre) de pouvoir communiquer à leur administrés qu'ils prennent en compte le public handicapé.

Raison 3: l'accessibilité est vendue comme un problème technique

Chris pointe le défaut de grand nombre de documents qui n'abordent l'accessibilité que sous l'angle du code HTML/CSS.

C'est tout à fait juste. Il est nécessaire d'expliquer que l'accessibilité n'est pas une fonctionnalité mais un processus. L'accessibilité numérique est une composante d'un projet web au même titre que le graphisme, la sécurité ou la gestion des flux de publication (workflow). On n'envisage plus de faire un site sans considérer la sécurité ; on lui fixe un objectif, faible ou élevé, mais on la prend en compte. Il en va de même pour l'accessibilité.

A cela, il faut ajouter quelques considérations humaines (ie non techniques). Une fois qu'un site accessible est créé, il va vivre par ses modifications, ajouts de contenus... Il est convient donc d'inclure les "producteurs de contenus" et le CMS dans la boucle. J'aurai l'occasion de revenir plus largement sur ce point.

Raison 4: les clients n'aiment pas penser au handicap

Là aussi le constat de Chris est exact. Pour des personnes qui ne sont pas en contact avec le handicap, il n'est pas agréable de s'imaginer sans l'usage de la vue ou d'un de ses membres.

J'ajouterai aussi que certains peuvent avoir tendance à dire "les personnes handicapés n'ont pas de besoin de ceci, de cela, de telle fonctionnalité". Soit, mais est-ce qu'on aimerait que quelqu'un décide pour nous de ce dont on a besoin ou de ce qu'on veut faire ? J'en doute.

Raison 5: nous devons maintenir l'existant.

Chris cite "Building accessible webites" de Joe Clark: il est beaucoup plus difficile de travailler sur un site existant, que de partir d'un nouveau.

La reprise de l'existant est effectivement un point délicat. Mais est-ce bien une spécificité de l'accessibilité ? Clairement non, dans tout projet il a fallu tôt ou tard gérer l'existant.

Raison 6: ça ne fait pas partie des tests

Chris pointe les tests habituels (navigateurs X ou Y, variation de la résolution d'écran...) qui n'incluent pas les tests non-visuels comme la vérification de la pertinence des ALT, la bonne hierarchisation des titres ou encore le bon rendu sans CSS ou avec CSS personnalisées.

Oui, oui et oui. Il s'agit en fait de la plupart des tests qui ne sont pas automatisables et qui demande l'intervention d'un humain. Les outils disponibles sur le web manque encore un peu de discernement (ils devraient distinguer les résultats fiables et définitif, ALT manquant par exemple, des résultats douteux qui demande vérification humaine). En cela les CMS ont aussi un rôle à jouer, bon nombre d'assistance peuvent aider les gestionnaires de sites.

Raison 7: l'accessibilité joue les rabat-joie

Chris expose que malgré ses quelques années d'existence, le web est encore immature et est un terrain de jeu et d'expérimentations farfelues. Si on change de media, il ne viendrait pas à l'idée d'un journal papier d'imprimer ses articles inclinés à 45° simplement parce que c'est cool. Malheureusement ce n'est pas le cas pour le web.

Je ne peux que confirmer le constat ainsi dressé. D'abord, la spécificité du media web n'est pas encore pleinement appréhendée ; on constate encore beaucoup de "collisions" entre media. Le web est distinct du media papier, qui lui-même est distinct du media film ou télévision. Dans un contexte où plusieurs usages se melangent, l'accessibilité peut effectivement être vue comme un rabat-joie.

Hors il n'en est rien, l'accessibilité est au contraire salutaire pour le web. Comment s'y retrouver dans tous ces sites "hypes" et "tendance" qui répondent soit-disant aux attentes d'une cible marketing ? Les sites des vendeurs de jeux pour consoles en sont devenus de véritables caricatures. Peut-être que "l'expérience" de la visite du site est similaire à celle du jeu pour un adolescent. Mais qu'en est-il de ses grands-parents qui essayent d'acheter une cartouche pour leur descendance ? Leur "expérience" ne sera certainement pas la même. Et pourtant ils ont un pouvoir d'achat bien plus important que leur petit-fils, et en plus il est récurrent pour Noël, l'anniversaire, les bonnes notes à l'école...

L'accessibilité permet justement d'inclure cette cible (et toutes les autres) dans les visiteurs du site.

Raison 8: Personne ne se plaint

Chris pointe du doigt une interprétation erronée des gestionnaires de site: personne ne se plaint, donc tout va bien.

C'est très juste, d'autant plus que sur le net on admet que pour au mieux 10 visiteurs, un seul va s'exprimer.

Mon comportement d'utilisateur n'est peut-être pas représentatif, mais toujours est-il que je ne prends pas toujours prendre le temps d'écrire un mail quand je rencontre un site inaccessible ; la plupart du temps, je quitte le site.

Raison 9: l'accessibilité demande de l'implication

Chris déplore le manque d'implication des clients qui pensent qu'un site web est une "boite" qu'on achète et dont on ne s'occupe plus.

Oui et encore oui. Bien que de mon expérience, je le vois de moins en moins. Relativisons: est-ce une spécificité de l'accessibilité ? Clairement non. C'est même vrai au-delà du web.

Par ailleurs, soyons honnête avec nous-même: admettons qu'il y a peut-être un travail à faire au niveau des CMS.

Raison 10: il n'y a pas de leader à suivre

Chris déplore le manque de procès exemplaire qui offrirait au client un exemple à suivre (ou pas).

Je vois là un aspect du problème typiquement anglo-saxon. Même s'il est vrai qu'un procès médiatisé ferait avancer les choses, je pense que la société française gère ce genre de problématique différemment.

Pour boucler sur le tout premier point, la certification de l'accessibilité permet justement de montrer les exemples à suivres, en mettant en avant la carotte plutôt que le bâton.

Conclusion

Parmi les conclusions de Chris, j'en aime une particulièrement: "restez factuels quand vous parlez d'accessibilité, les coins arrondis en CSS n'ont jamais amélioré l'accessibilité (vraiment, jamais)."

On le voit bien, l'accessibilité n'est pas une fonctionnalité. Les CSS ne sont pas la solution à tous les problèmes d'accessibilité. D'une manière générale, une techno n'est pas une solution à un problème d'accessibilité, c'est l'usage qui en est fait qui dégrade ou améliore la situation.

L'accessibilité est donc bien une méthode, une démarche qualité, un processus amenant à une meilleure qualité des sites.

jeudi 25 août 2005

Conférence Flash et Accessibilité en HTML

Retour de vacances agréable: Vincent de Fr@ternet a eu la gentillesse de retranscrire en HTML la conférence Flash et Accessibilité, conférence que j'ai donnée lors du dernier séminaire technique du GTA. Merci Vincent !

Liens:

Synthèse des billets de juillet 2005

Synthèse des billets de juillet 2005:

Catégorie Open-S

Catégorie Actualités

Catégorie Aide Technique

PS: les vacances sont terminées, les commentaires sont réouverts :)

vendredi 22 juillet 2005

JKRowling.com accessible: halte au mensonge !

Les informartions suivantes devaient faire l'objet d'un commentaire sur le billet Flash et l'accessibilité : Harry Potter passe le test de l'ami Fred Cavazza, mais vu les informations, j'ai préféré en faire un billet. J'ai en profité pour reprendre en titre la formulation utilisée sur un de ses précédents billets sur Flash ;) Voici donc le texte tel quel.

Salut,

Bon, à mon tour :)

1) Merci à Goetsu pour son analyse technique que je partage évidemment

2) En tant qu'utilisateur, je n'arrive pas à agrandir les textes, tellement petits qu'ils sont illisibles. Il parait que c'est possible; peut-être mais pas comme j'ai l'habitude de le faire sur tous les autres sites, et je n'ai pas envie de lire un manuel d'utilisation du site ("don't make me think", ça vous rappelle quelquechose ?)

3) Toujours en tant qu'utilisateur, je navigue avec ma CSS personalisée (je mets un fond noir, ça repose les yeux). Hors, ici ça ne fonctionne pas.

4) Ah, encore une fenêtre qui me saute au nez sans me prévenir. C'est tellement horripilant et d'un autre âge que rien que ça me donne envie de cliquer violemment sur le petit carré en haut à droite !

(j'enlève ma casquette d'utilisateur et je reprend la professionnelle)

5) En 2005, il est quand même affligeant de voir encore des sites qui osent se prétendre accessibles alors qu'ils se déclinent en plusieurs versions. Ce principe d'un seul et unique site accessible à tous est énoncé depuis la publication de la version 1 des WCAG en 1999. Six ans après, on ose nous dire que tel site est accessible parce qu'il saupoudre un peu d'accesibilité ici et là.

6) Dans le même ordre d'idée, les utilisateurs de la version texte apprécieront d'être considérés comme des internautes de bas étage, et relégués dans un sous-cyberespace où "ben oui, on l'a fait parce qu'il faut bien le faire, sinon on ne s'embeterait pas". Merci pour la mise en ghetto. Dans la même veine, tordons le coup une bonne fois pour toute aux réflexions erronées du genre "ben oui, ça n'intéresse pas les personnes handicapées", ou "ils n'en ont pas besoin, à quoi ça leur servirait". A ce petit jeu, on peut aller très loin. N'oublions pas qu'on apprécie rarement que quelqu'un choisisse pour nous, dit autrement, nous impose son choix.

7) Toujours sur le plan technique, le détection de navigateur est d'un autre âge. S'amuser à savoir quel navigateur, ou pire quelle aide technique l'internaute utilise, est un travail vain et inepte. L'expérience nous a déjà montré qu'avec deux navigateur (IE, Netscape) c'était peine perdue, de nos jours c'est devenu une gageure, ajouter à cela la myriade d'aide technique, on tombe dans le masochisme !

8) Jeffrey Zeldman parle du site sur un ton franchement politiquement correct. Même s'il le dit à demi-mot, le coût du site a dû être énorme, ne ce serait-ce que par la multiplication des versions du site. Par ailleurs (et là encore, il faut lire entre les lignes), une version conforme aux standards n'aurait pas été moins bien, si ce n'est mieux.

9) Sur la communication (à mon gout, évidemment organisée par Macromedia), on remarque encore une discours simplifié et simplificateur. On sait que l'accessibilité n'est pas binaire mais progressive. A l'opposé de la conformité à la grammaire XHTML/CSS qu'on a ou qu'on n'a pas, un site possède un degré d'accessibilité plus ou moins important. Hors, dans le cas présent, j'ai un peu l'impression qu'on cherche à nous faire prendre des vessies pour des lanternes en clamant haut et fort "le site est accessible", alors qu'il ne l'est pas du tout vue la multiplication des versions.

9) Quand on voit le contexte légal à l'échelle mondiale, on comprend bien que pour Macromedia, il y a un réel enjeu financier à être accessible. Il s'agit donc de rassurer les webdeveloppers quant au fait qu'un site flash puisse être accessible, pour éviter qu'ils se tournent vers d'autres technologies, qui ne sont pas la propriété de Macromédia et donc moins génératrices de business. Sous cet éclairage, on comprend mieux toute la propagande communication organisée autour de ce site.

vendredi 1 juillet 2005

Synthèse des billets de juin 2005

Synthèse des billets de juin 2005:

Catégorie Open-S

Catégorie Aide Technique

mardi 7 juin 2005

FANGS version 0.93

FANGS vient de sortir en version 0.93. Cette extension pour firefox a pour but de simuler un lecteur d'ecran (voir le billet FANGS un simulateur de lecteur d'écran pour Firefox).

Cette extension est une vraie bonne idée et une petite merveille. Elle permet à tout un chacun de se faire une idée du rendu d'une page par une synthèse vocale, et notamment de "visualiser" l'effet tunnel.

Parmi les nouveautés de cette version, j'ai apprécié les indications de changement de langue et l'apparition d'une aide et d'un tutoriel.

Pete, l'auteur de FANGS, lance un appel pour la localisation (traduction) de FANGS. La parole est à vous !

Pointeurs:

vendredi 3 juin 2005

Synthèse des billets de mai 2005

Synthèse des billets de mai 2005:

Catégorie Open-S

Catégorie Actualité

Catégorie Législation

samedi 28 mai 2005

Premiers effets de l'obligation d'accessibilité dans le privé en Angleterre

Suite l'obligation d'accessibilité pour le secteur privé en Angleterre, le RNID offre gratuitement (!) aux PME des séances de sensibilisation à l'accessibilité.

La motivation du RNID pour cette action est double:

  • faire avancer la prise en compte de l'accessibilité numérique, ce qui va exactement dans le sens de la loi;
  • éviter aux PME de tomber sous le coup de la loi, et donc d'un tribunal.

Le fait qu'un organisme sans but lucratif comme le RNID propose des formations, qui plus est gratuites, est symptomatique de la très grande étendue de la loi anglaise.

Plus d'information sur les sensibilisations à l'accessibilité du RNID chez Accessify.

Conférence accessibilité numérique Fête de l'internet 2005

Mieux vaut tard que jamais ! Le diaporama de la conférence Accessibilité Numérique à la fête de l'internet 2005 est en ligne. Cette édition de la Fête de l'internet a été placée sous le signe de l'accessibilité par la Ville de Montpellier. Plusieurs intervenants associatifs du secteur du handicap se sont exprimés, pointant l'importance des TIC comme facteur d'intégration. Pour ma part, j'ai eu le plaisir d'aborder l'accessibilité du web, le contexte législatif, ainsi que les normes internationales et le Label AccessiWeb.

Le diaporama est au format OpenOffice2 .odp (connu aussi sous le nom de OpenDocument). Ce format est plein de qualités: extrêmement léger, ouvert, multi-plateforme, et désormais standardisé ; rendez-vous sur FOo pour tout savoir des qualités du format OpenDocument.

Pointeurs:

lundi 16 mai 2005

Accessibilité obligatoire dans le secteur privé en Angleterre

Pierre Guillou (responsable des activités Accessibilité à l'association BrailleNet) nous expose dans son edito du 16 mai 2005 la situation législative en Angleterre.

Dix ans après les premiers pas de la loi anglaise sur le handicap (le DDA, loi anti-discrimination, daté de 1995), le contexte légal s'est affiné, et ceci en deux temps:

  1. en 1999 tout d'abord en inscrivant l'accessibilité du web dans les obligations à remplir, au même titre que l'accessibilité des batiments
  2. puis en 2004 en étendant cette obligation au secteur privé.

Une telle décision est justifiée par le fait que nous vivons dans une société de l'information et que l'outil informatique a remplacé le crayon et la règle dans bien des situations. De ce fait, l'obligation de non-discrimination à l'égard des personnes handicapées apparait naturellement.

Si nous nous autorisons un peu de prospective, étant donnée que l'Angleterre possède une longueur d'avance, et après la loi française sur le handicap, on peut légitimement penser qu'une décision similaire devrait voir le jour en France.

mardi 10 mai 2005

Labellisation du Planetarium de Montpellier: les dessous du projet

La labellisation du Planetarium Galilée de Montpellier Agglomération est l'occasion de partager plusieurs points rencontrés lors de ce projet.

Read next

mercredi 4 mai 2005

Synthèse des billets d'avril 2005

Synthèse des billets d'avril 2005:

Catégorie AccessiWeb

Catégorie Législation

Catégorie Open-S

jeudi 28 avril 2005

Le Planetarium Galilée de Montpellier labellisé - Communiqué de Presse

Montpellier, le 26 avril 2005.

Le label AccessiWeb vient d'être attribué au site Internet du Planétarium Galilée de Montpellier Agglomération, conçu de façon à ne poser aucun obstacle à la navigation des internautes handicapés. Deux sociétés régionales, OVEA et Open-S­ sont à l'origine de ce succès.

Le site Internet du Planétarium Galilée de Montpellier Agglomération a reçu aujourd'hui le label AccessiWeb décerné par l'association BrailleNet. En France, moins d'une dizaine de sites ont déjà reçu cette distinction attribuée à ceux mettant le Net à la disposition de tous les internautes, sans distinctions techniques, géographiques ou physiques.

En effet, les personnes handicapées sont souvent exclues de l'Internet en raison de pages mal conçues. Or l'accessibilité, destinée à donner à tous les citoyens un accès égal aux services publics, a été étendue à l'Internet. La loi fixe désormais un délai de trois ans pour donner accès à tout type d'information sous forme numérique quels que soient le moyen d'accès, les contenus et le mode de consultation.

Le site du Planétarium Galilée de Montpellier Agglomération rempli déjà ces obligations tout en proposant un important contenu éditorial présenté agréablement. Il est possible, par exemple, d'agrandir la taille des caractères sans perdre d'information. L'ouverture intempestive de nouvelles fenêtres, l'utilisation de textes défilants ou d'images animées sont proscrites pour ne pas créer d'obstacles à l'accès des internautes handicapés. De plus, une attention particulière a été portée à la navigation, de façon à autoriser le parcours de l'ensemble du site sans l'aide de la souris mais des seules touches de tabulation du clavier.

En étant capable de répondre aux besoins d'information d'une population variée, ce site web élargit son audience tout en apportant une plus grande satisfaction à ses visiteurs. L'accessibilité constitue une excellente méthode pour faciliter la diffusion de l'information auprès de tous les publics et un moyen de s'abstraire des dépendances techniques : le site du planétarium est accessible quelque soit l'ordinateur et le navigateur utilisés.

Deux sociétés régionales sont à l'origine de ce succès. Pour répondre à la demande du Planétarium Galilée de Montpellier Agglomération, la société montpelliéraine OVEA a apporté son expérience des nouvelles technologies. Elle a fait le choix de logiciels libres afin de donner au Planétarium une large indépendance dans la diffusion de ses informations et dans les décisions d'évolutions ultérieures.

L'apparence du site a également été particulièrement soignée. En choisissant un design futuriste pour le site du Planétarium, nous souhaitions démontrer que l'accessibilité n'est pas un obstacle à l'attrait graphique des sites Internet, explique Ronnie Garcia, directeur de la société OVEA qui a également fait appel à Open-S­ et à son expertise dans le domaine des standards du Web. Le code des pages exploite les avantages des standards CSS et XHTML afin de respecter les recommandations internationales du W3C. Selon Matthieu Faure, dirigeant de Open-­S, lorsqu'elle est intégrée au processus de création, l'accessibilité améliore l'efficacité générale d'un site en prenant en compte la diversité des internautes et de leurs besoins. D'où un site consultable par tous les utilisateurs, y compris ceux équipés d'aides techniques comme un lecteur d'écran ou une plage braille.

Le planétarium Galilée

Le planétarium Galilée de Montpellier Agglomération est un théâtre des étoiles où l'on peut découvrir, contempler et comprendre les merveilles du monde stellaire. La salle de spectacle, accessible aux personnes à mobilité réduite, est équipée d'un écran semi-sphérique immergeant le spectateur dans des images saisissantes.

Planétarium Galilée - Odysseum - 100, allée Ulysse - 34000 Montpellier
Tél : 04.67.13.26.26 - Site : www.planetarium-galilee.com - Mel : planetarium@montpellier-agglo.com

A propos d'OVEA

OVEA est un spécialiste des technologies de l'information et de la communication. Elle propose une large gamme de services dans le domaine de l'Internet, des systèmes et des réseaux pour accompagner les entreprises régionales dans une utilisation plus efficace de l'informatique.

OVEA - 27 rue Camille Claudel - 34090 Montpellier
Tél : 04.67.67.00.00 - Site : www.ovea.com - Mel : contact@ovea.com

A propos de Open-­S

Open­S propose des services d'expertise et de réalisation pour la mise en oeuvre de l'accessibilité de vos sites web : audit, réalisation, référencement. Open­S a publié le guide Accessibilité, pourquoi et comment l'améliorer.

Open-­S - 375 avenue du château d'O - 34090 Montpellier
Tél : 06.73.96.79.59 - Site : www.open-s.com - Mel : open-s@open-s.com

Label AccessiWeb pour le Planetarium Galilée de Montpellier

Open-S a le plaisir d'annoncer l'obtention du Label AccessiWeb Bronze pour le Planetarium Galilée de Montpellier Agglomération.

C'est le premier site grand public fortement graphique à recevoir le label d'accessibilité, prouvant ainsi qu'il est possible de lier accessibilité, créativité et convivialité.

Vous pouvez aussi consulter le Communiqué de Presse de la labellisation du Planetarium ainsi que les informations sur les dessous du projet.

mercredi 13 avril 2005

Newsletter AccessiWeb: une lecture à ne pas manquer

Le premier numéro de la newsletter AccessiWeb vient de paraitre. Organisée sous forme d'un édito, d'un agenda et d'une section d'actualité, elle présente de manière synthétique les nouveautés et ce qu'il faut savoir de l'accessibilité numérique.

Parmi les informations à retenir, j'ai sélectionné ceci:

  • Les experts du GTA (dont j'ai l'honneur de faire partie) s'associent pour rédiger le guide AccessiWeb. Ce guide, confrontant la théorie des critères et la pratique des experts, offre ainsi les ainsi le meilleur de l'accessibilité. Ma contribution concerne particulièrement le critère 9.2, et les critères 10.2 et 10.3 que j'affectionne pour leur difficulté :-)

Bonne lecture et vivement la prochaine édition !

Références de la loi sur le handicap

La loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a été publiée au JO. Plus connue sous le nom générique de "loi sur le handicap", elle est désormais référencée comme loi n°2005-102 du 12 février 2005.

La partie traitant de l'accessibilité numérique (anciennement dans l'article 25) figure désormais dans l'article 47.

lundi 4 avril 2005

Synthèse des billets de mars 2005

Synthèse des billets de mars 2005:

Catégorie Actualité

Catégorie Video

Catégorie Aide Technique

vendredi 18 mars 2005

Video sur un handicap moteur

A l'occasion de la sortie de l'Assistive Mouse Adapter (le boitier anti-tremblement pour souris), IBM a réalisé une vidéo. Elle est particulièrement intéressante en ce sens qu'elle montre un handicap moteur (maladie de Parkinson). Grace à cette video, la prise de conscience des difficultés rencontrées est immédiate.

La video sur le tremblement chez IBM (format .mpa, environ 4 minutes, 45Mo !)

L'ordinateur des personnes aveugles à Nice

L'université de Nice nous propose une video qui reprend les mêmes idées que celles de l'université du Wisconsin.

L'intérêt de cette video est qu'elle est en français, et ce n'est pas rien !

La video sur l'accessibilité à l'université de Nice

jeudi 17 mars 2005

Etudier sans la vue: un étudiant témoigne

Un étudiant anglais explique en video comment il utilise l'informatique le long de ses étude. Quatre videos assez courtes présentent son utlisation de JAWS comme synthèse vocale, et la navigation sur le net. Ces videos sont un bon complément des séquences de l'université du Wisconsin.

Les séquences videos sur l'accessibilité par un étudiant anglais.

Autres videos sur l'accessibilité

La recherche de séquences videos sur l'accessibilité m'a amené à différents documents que je n'ai pas étudié par manque de temps. Plutôt que les laisser dormir dans un favori, je préfère les livrer ici "tels quels".

Université lsbu.ac.uk

Une séquence video assez vieille (1999?). Ce n'est pas la meilleure, mais si on a quelques minutes elle est intéressante. Video sur l'accessibilité au London SBU

k12.hi.us

Une séquence que je n'ai pas eu le temps d'étudier: Video sur l'accessibilité chez k12.hi.us

Université du Kansas

Une conférence sur accessibilité du web et "usability" à Luniversité du Kansas.

Noaa.gov

Une conférence video sur l'accessibilité chez noaa.gov. Durée: 2h40 ! Quelqu'un pour faire un résumé ? :-)

Outils de recherche video

Ces recherches m'ont permis de constater que le service de recherche de video de Yahoo est bien plus efficace que celui de Google qui se contente de chercher dans les programmes TV !

Video sur l'accessibilité à l'université du Wisconsin

Inauguration de la catégorie Video avec un grand classique: les trois séquences video de l'université du Wisconsin.

  • La première séquence est une introduction aux lecteurs d'écran / synthèses vocales. C'est un bon point de départ pour découvrir une autre façon de naviguer. Le point fort de cette séquence se situe vers la fin (à environ 5 minutes 50) où l'on entend le débit des paroles à "vitesse de croisière". Je vous laisse réécouter plusieurs fois ces quelques secondes !
  • La seconde séquence traite des loupes d'écrans: un utilisateur mal-voyant (pas aveugle) nous explique sa façon de naviguer. Cette séquence est instructive car elle met en évidence le fait qu'une version "texte seulement" est loin d'être accessible.
  • La troisième séquence s'adresse au webdesigner et indique quelques éléments simples à prendre en compte pour améliorer l'accessibilité de son site. Autre point fort: une démonstration visuelle de l'effet tunnel induit par la synthèse vocale (début de la video, aux environs de 1 minute 30).

A vos lecteurs... video !

lundi 7 mars 2005

Sondage sur l'accessibilité

Il ne reste plus que quelques jours pour répondre au sondage sur l'accessibilité chez support-EAM (déjà évoqué). Questions efficaces, réponses binaires (oui/non): difficile de faire plus simple.

Ne ratez pas l'occasion de vous faire entendre !

Pointeurs:

jeudi 3 mars 2005

FANGS version 0.81

La version 0.81 de Fangs est sortie. Pour mémoire Fangs est un simulateur de lecteur d'écran pour Firefox, sous contrat de licence libre, et multi-plateforme (win32, GNU/linux, macOS, solaris i386, solaris Sparc).

La version 1.0 approche et les fonctionnalités s'améliorent et grandissent. Parmi les nouveautés, j'ai noté:

  • la gestion des frame et iframe
  • la liste des titres
  • la liste des liens
  • la colorisation des informations contextuelles (lien, titre, tableau...)
  • le contenu de Fangs est dans une fenêtre à part entière (et plus une popup), ce qui permet d'utiliser toutes les fonctions d'édition dont le copier/coller et surtout la recherche parmi le texte généré

Même s'il ne remplace pas une synthèse vocale, Fangs est un très bon outil pour tester différemment ses sites à un coût défiant toute concurrence.

Pointeurs:

lundi 28 février 2005

Synthèse des billets de février 2005

Synthèse des billets de février 2005:

Catégorie Actualité:

Catégorie Législation

mercredi 23 février 2005

Les actes du séminaires Politiques d'accessibilité en Europe

BrailleNet vient de publier les actes du séminaire sur les politiques d'accessibilité en Europe.

Pour les personnes qui n'ont pu assister à ce séminaire, c'est l'occasion de découvrir les 18 conférenciers ainsi que leur support de présentation.

Parmi les présentations qui m'ont le plus marqué, j'ai noté:

Pour finir, voici le programme et les actes du séminaire Politiques d'accessibilité en Europe

mercredi 16 février 2005

Consultation publique sur l'accessibilité chez Support-EAM

Le projet Support-EAM, déjà évoqué, lance une enquête utilisateurs sur l'accessibilité numérique.

Présentée sour la forme d'un QCM, l'enquête s'adresse à un large public allant de l'internaute particulier au propriétaire de site, en passant par les createurs de sites. Cette opération s'inscrit dans une démarche plus large consistant à uniformiser l'évaluation et la certification de l'accessibilité numérique en Europe.

Pour mieux cerner les enjeux de l'accessibilité numérique, je ne peux m'empecher de citer le texte d'introduction du questionnaire:

Pour beaucoup de personnes handicapées, Internet est aujourd'hui un endroit d'exclusion. En effet, imaginez que vous soyez aveugle et qu'il soit indiqué sur un site Web que vous devez revenir à l'étape précédente pour remplir les champs marqués de rouge d'un questionnaire. Imaginez que vous soyez sourd et que la seule manière pour valider votre commande soit de téléphoner à un automate. Imaginez que vous ayez un handicap cognitif et que de multiples textes soient présentés dans des langues différentes. Imaginez que vous ayez un handicap moteur qui limite l'usage de vos mains entraînant pour vous un temps plus long d'interaction avec votre ordinateur et qu'un rafraîchissement automatique vous ramène sans cesse au début de la page sans vous laisser le temps de finir votre lecture.

Les questions sont assez simples, et surtout les réponses sont rapides (oui/non). A vous de jouer !

Pointeurs:

mardi 8 février 2005

Retour du séminaire Accessibilité en Europe

Voici à tête reposée un retour du séminaire sur l'Accessibilité en Europe.

Pour les informations sur la totalité de la journée, consultez le compte-rendu de François Palaci, il y résume bien ce qu'il s'est dit.

L'intérêt d'un tel séminaire est de présenter différents points de vue et d'organiser une sorte de variation sur un même thème. Voici ce que je retiens de cette journée.

L'accessibilité améliore le référencement

C'est un point qui fait l'unanimité, notamment pour le Ministère de la Santé des Pays-Bas, pour Le Grand Chalon, et pour IBM sur son Intranet mondial. Les deux premiers pensent à google, tandis qu'IBM pense à son moteur de recherche, devenu (dixit les utilisateurs) bien plus efficace.

Les points techniques soulevés sont en fait la séparation du fond et de la forme, ainsi que la sémantique. Une fois le contenu "nettoyé" des balises de mise en page, et structuré de manière logique, l'automate d'indexation se trouve dans les meilleures conditions pour saisir le sens du document.

L'accessibilité diminue les coûts d'hébergement

La mise en oeuvre de l'accessibilité sur l'intranet mondial d'IBM a permis de diminuer la taille moyenne des pages de 25 à 30%, voire de 51% dans certains cas. Sachant que la bande passante représente un des postes de dépense les plus importants pour IBM, et que l'intranet représente un million de pages vues par jour, on prend la mesure des gains réalisés.

L'accessibilité augmente la productivité

Un autre point soulevé par plusieurs intervenants dont IBM et le Ministère de la Santé des Pays-Bas. Etant donné que le fond est séparé de la forme, les mise à jours sont simplifiées. Les allers-retours entre les producteurs de contenu et les designer sont évités, et tout le monde gagne en rapidité.

De plus, un site accessible étant (j'ai envie de dire par nature) multi-plateforme, la gestion des cas particuliers est simplifiée.

L'accessibilité augmente la satisfaction utilisateur

Une amélioration globale de l'ergonomie est constatée par plusieurs intervenants. De fait, une fois les contenus organisés et surtout structurés, l'information est plus accessible. Les services publiques comme le Ministère de la Santé des Pays-Bas ou le Portail de l'Administration Autrichienne se sont montrés très sensibles à la satisfaction de leurs utilisateurs.

Par ailleurs, IBM nous offre un résultat intéressant, issu de l'étude de satisfaction des utilisateurs après le migration du nouvel intranet. Bon nombre d'utilisateurs valides déclarent gagner entre un quart d'heure et une heure par semaine grace au nouvel intranet. On imagine facilement ce que cela représente pour les utilisateurs handicapés. De plus, ce résultat prouve par la pratique que l'accessibilité profite non seulement aux personnes handicapées, mais aussi à tout un chacun.

Bonnes idées en vrac

  • Le Danemark a publié un "kit" pour les marchés publics dont l'objet est de définir des bonnes pratiques, et l'accessibilité numérique y figure.
  • L'étude comparative de l'accessibilité dans quatre pays d'Europe, nous apprend que l'interprétation d'une telle étude n'est pas chose facile. Le principal problème étant la communication entre automates, ce qui est le coeur de l'accessibilité: rendre un contenu présenté par une machine compréhensible par une aide technique)
  • La Suède a publié un guide sur l'accessibilité numérique et les bonnes pratiques associées.
  • Tous les intervenants s'accordent sur le fait qu'il n'y a qu'une seule norme pour l'accessibilité numérique: les WCAG. Par contre, les méthodes d'application (AccessiWeb, BlindSurfer, Design4all...) diffèrent d'un pays à l'autre. Une harmonisation est nécessaire, et c'est dans cette optique que le projet Support-EAM a été créé (projet déjà présenté).
  • Pour finir dans un autre registre, après avoir passé cette journée avec Stéphane, il m'apprend qu'il va à @media, et ce n'est pas normal :-)

lundi 31 janvier 2005

Synthèse des billets de janvier 2005

Synthèse des billets de janvier 2005:

Catégorie Aide Technique

Catégorie Actualité:

Catérogie Législation

dimanche 30 janvier 2005

Accessibilité numérique obligatoire: après le public, le privé

L'accessibilité numérique est devenue une obligation publique grace à l'article 25 de la loi pour l'égalité des droits, très bien résumé dans le billet de Thierry Stoehr Le projet de loi exige l'accessibilité.

Mais qu'en est-il du secteur privé ? La France va-t-elle suivre ses homologues européens et anglo-saxons dans cette voie ? Pierre Guillou dans son édito de janvier, nous livre une lecture de la loi interessante, et nous fournit ainsi la réponse attendue.

Après avoir étudié l'article 25 de la loi, observons maintenant l'article 9 concernant l'emploi et le principe de non-discrimination. L'employeur se doit de mettre oeuvre les mesures appropriées au bénéfice des personnes handicapées visant à favoriser l'égalité de traitement. Notons que ces mesures appropriées sont définies de sorte que les charges consécutives à la mise en œuvre de ces mesures ne soient pas disproportionnées.

Par ailleurs, un article du Monde du 20 janvier (accès payant), rappelle que les entreprises (nombre de salarié minimum à éclaircir) doivent employer au moins 6% de personnes handicapés, et que la pénalité en cas de non respect de ce quota passe de 600 fois le smic horaire à 1500 fois le smic horaire.

Ainsi, les organismes privés se voient dans l'obligation d'une part de recruter des travailleurs handicapés, et d'autre part de procéder au aménagements nécessaires. L'informatique, les sites internet et intranet, composants essentiels de beaucoup d'organismes privés, sont donc concernés par l'obligation d'accessibilité numérique.

Les applications concrètes de cette loi sont nombreuses et feront l'objet d'un prochain billet.

En attendant, rendez-vous demain au Séminaire BrailleNet sur l'accessibilité en Europe.

jeudi 6 janvier 2005

FANGS version 0.73

Premier billet de l'année 2005. L'occasion pour moi de souhaiter mes meileurs voeux aux (nombreux) lecteurs du Blog-Accesibilité. Que cette année vous soit bonne, heureuse et accessible !

Une nouvelle version de FANGS vient de sortir. La version 0.73 de FANGS est téléchargeable directement sur SF (le site n'est pas encore mis à jour à l'heure où j'écris ces lignes). On notera des améliorations dans la gestion des formulaires, des nombres, des liens et des listes, et bien sûr de nombreux bugs corrigés.

Une belle extension pour Firefox très pratique pour se faire un idée du rendu d'une synthèse vocale.

jeudi 9 décembre 2004

JAWS et Firefox enfin réunis grace au Libre

Alors que FANGS vient de sortir en version 0.70, Firefox devient enfin utilisable avec Jaws. C'est l'Université du Texas qui est à l'origine de ce projet, et qui a eu le courage (et le financement) de faire les scripts Jaws et l'extension Firefox adequats. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, le tout est sous licence GPL.

Pour replacer le contexte, Freedom Scientific, éditeur de Jaws, synthèse vocale la plus répandue, n'a jamais jugé bon de supporter un autre navigateur que Internet Explorer (qui a dit lobby ?). La seule issue était d'attendre qu'une ame charitable écrive les scripts nécessaires. Il fallait attendre longtemps vu les compétences requises pour écrire de tels scripts (qui mériteraient plus l'appelation de programme pour le coup).

Le travail accompli par l'Université du Texas est d'autant plus remarquable que les développeurs ont identifié les points faibles de la couche MSAA et tiré parti du moteur de rendu HTML de Firefox. On ne ré-invente pas la roue et on mets à profit les développements libres existants, illustrant ainsi l'expression chère à Newton, hissé sur l'épaule des géants.

Une présentation générale du projet (format PDF) est disponible sur le site du projet JAWS Screen Reader Adaptation for Mozilla Firefox

Par ailleurs, Luc Segura a commencé une localisation en français du projet Jaws-Firefox, et n'attend plus que votre aide !

lundi 22 novembre 2004

Accessibilité: pourquoi et comment l'améliorer

Le guide Accessibilité: pourquoi et comment l'améliorer fait son apparition sur la toile aujourd'hui. C'est pour moi l'occasion de revenir sur les origines de ce document.

En fréquentant différents forums de webmestres, j'ai constaté qu'il y avait des questions sur l'accessibilité auxquelles il était plus facile de répondre que d'autres; et par là même que certains point d'accessibilité sont plus facilement abordables. L'idée était donc de partir des 92 critères du Référentiel AccessiWeb, et d'en extraire les critères "simples à respecter". A cela, j'ai ajouté des exemples et surtout des contres-exemples (qui facilitent la compréhension), puis quelques informations complémentaires (comme des précisions sur le Doctype et le prologue XML, les jeux de caractères à éviter...).

J'ai aussi pris en compte nombre de discussions ouvertes lors des différentes présentations de l'accessibilité (comme aux RMLL, ou à l'EMA), ainsi que l'expérience pratique engrangée sur des projets (du neuf début janvier...) en tant qu'Expert AccessiWeb.

Une fois la rédaction de la partie technique terminée (le "comment"), j'ai rencontré des questions d'ordre général sur l'accessibilité (aussi simples que "pourquoi tenir compte de l'accessibilité ? qu'est-ce que l'accessibilité apporte à mon site ?). Ces questions "naïves" mais pertinentes devaient avoir une réponse. C'est ainsi qu'est apparue la première partie du guide, qui répond au "pourquoi". L'idée principale est de compléter des connaissances qui sont parfois diffuses et éparses. Cette partie n'est pas technique et s'adresse aussi bien au webmestre qu'au décideur.

Pour annoncer la sortie du guide Accessibilité: pourquoi et comment l'améliorer, les inévitables Communiqué de Presse et Dossier de Presse sont disponibles au format PDF. (A noter que le CP est aussi disponible en ligne.)

Le guide Accessibilité: pourquoi et comment l'améliorer (format PDF) est librement téléchargeable. Une version HTML sera publiée d'ici peu pour faciliter les copier/coller et les références depuis d'autres pages web.

vendredi 19 novembre 2004

Label AccessiWeb Bronze pour le Tramway de Paris

Le site du Tramway des Maraichaux de Paris vient de recevoir le Label AccessiWeb Bronze.

Deux labels en un mois, c'est l'occasion de rappeler les avantages du Label AccessiWeb:

  • Avantage communication: une opportunité pour afficher sa responsabilité sociale
  • Avantage économique: un élargissement de son audience
  • Avantage juridique: une mise en conformité avec le contexte légal
  • Avantage technique: gain substantiel en matière de référencement

Le Blog Accessibilité est le blog professionnel de Matthieu Faure, expert en accessibilité et fondateur de Open-S, prestataire global en accessibilité numérique

Conformité XHTML Strict et CSS.